lundi 23 mars 2009

Dessin: chaussures. Drawing: shoes.


Il y a deux ou trois ans, dans un train Tours-Paris, j'ai partagé un compartiment avec un artiste peintre qui se trouvait être également professeur aux Beaux-Arts dans une des grandes villes sur la Loire (je ne me souviens plus laquelle). Il a jeté un coup d'oeil à mon carnet de croquis, qu'il a trouvé grandement inintéressant. Il a aussi laissé entendre que ma culture artistique était pauvre, car je ne réussissais pas à identifier le tableau célèbre qui avait été la source d'inspiration d'une des toiles qu'il emportait avec lui. Enfin il m'a dit que ne dessinant qu'une heure ou deux par jour, je n'irais pas bien loin.
C'est possible.


A couple of years ago, in a train, I met an oil painter who also worked as a teacher in Tours, or Blois, or Orléans (I have a very bad memory). He looked at my sketchbook and found that most my work was uninteresting. He also said I had a poor knowledge of Art History, because I was unable to tell what painting had been an inspiration to the one piece of work he was carrying along with him. He also said that working only one or two hours a day, I would never go anywhere as an artist. These are the disillusions one has from time to time.