vendredi 28 novembre 2008

mercredi 19 novembre 2008

Maison de Burano. House in Burano.


Facebook

J'ai décidé de supprimer mon profil Facebook parce qu'il m'apporte moins qu'il ne me prend.
Les premiers jours, c'est comme être mort et arrivé au purgatoire: on retrouve des amis proches et des connaissances depuis longtemps perdues, on les voit, elles nous voient, mais l'euphorie passée, impossible de communiquer avec elles autrement qu'avec des phrases simples qui ne peuvent être adressées à personne en particulier et qui commencent par"je".
Je suis assez triste de cet état de fait.
Il est déjà difficile de voir ses amis au quotidien. Pour moi, Facebook dégrade les relations humaines. Ce n'est pas un "plus", c'est un substitut appauvri. Que ceux qui ont revu en vrai des amis d'école, renforcé des amitiés existantes, me disent que je suis dans l'erreur.
J'ai partagé mes photos de mariage avec ceux qu'elles intéressaient, c'est bien mais je l'aurais fait de toute façon.
Je récupère mon temps pour mon blog, et au moins, pour quelques coups de téléphone concrets en Angleterre, en Belgique ou à Rennes.

Cécile

vendredi 14 novembre 2008